La cave

La cave

Librement inspiré du récit éponyme autobiographique de
Thomas Bernhard, publié en 1976 en langue allemande.

Status
  • 1947. Salzbourg, Autriche

    Le jeune Thomas Bernhard a 16 ans et ne supporte plus le lycée.
    Un jour, sur le chemin de l’école, il décide brusquement de faire
    demi-tour et part dans le sens opposé. Cette fuite l’entraîne à
    l’Office du travail. Là, il obtient une adresse : celle du magasin
    d’alimentation de Karl Podlaha.
    L’adolescent commence alors son apprentissage dans
    cette épicerie en sous-sol, centre névralgique où se
    pressent les habitants du quartier le plus déshérité de la
    ville.
    Cet endroit sera celui de sa renaissance...

    Notre interprétation :
    Il s’agissait d’incarner une parole plus que d’incarner un personnage.
    Mettre en chair un texte, sans chercher des caractéristiques physiques ou psychologiques.
    Le spectacle était une variation à deux comédiennes du texte autobiographique de Thomas Bernhard.
    Le texte est une fugue au sens propre - c’est une fuite pour survivre, exister, résister – et au sens musical avec
    notamment des entrées successives de voix.
    Ce texte dit l’énergie instinctive d’un être humain qui, un jour fait « demi-tour » et décide de choisir sa
    vie. Il tend des fils entre différents pôles, entre des univers, des gens, des activités radicalement opposées, et
    trouve son équilibre à l’intersection de ces diverses lignes de tension.

  • Genres
      Photos
      Vidéos
      00:13:24
      Rechercher une proposition artistique

      Appuyer sur entrer pour rechercher une proposition artistique.